Etre ou changer?

L’idée de changement sous-tend l’idée de partir d’une base et de (de préférence) l’améliorer, donc l’idée de devenir. Or, ce principe vient en contradiction avec le fait qu’on ne peut vivre deux états en même temps, ce qui permet aux praticiens de la PNL de modifier la perception d’une situation en ancrant un état différent de l’état associé à l’expérience, avant de la faire revivre . Cette technique permet, entre autres, d’effacer les phobies. Rappelons qu’une phobie est un comportement appris, pas inné.

Si vous assimilez le point que nous abordons aujourd’hui, pas seulement avec l’intellect, mais avec tout votre être, vous ferez alors un grand pas vers l’éveil. Il sera donc bon , après avoir lu les quelques lignes qui vont suivre, de vous plonger totalement dans le présent, comme si vous veniez de débarquer sur Terre, en cherchant à voir, entendre, sentir un maximum, saturant ainsi votre mental et l’empêchant de réfléchir.

Si vous voulez vivre un autre état que l’état présent, que nous appellerons état désiré, c’est un non-sens que penser changement, car cela implique le constat que vous ne vivez pas l’état désiré : celui-ci est donc alors irréel pour vous, et vous ne faites que renforcer l’état présent. Tel qui « est » peureux veut devenir courageux, tel qui « est » pauvre veut devenir riche, tel qui « est » imparfait veut devenir parfait, etc…

En réalité, il faut envisager chaque état d' »être » que vous souhaitez vivre comme un rôle d’acteur différent, et Scapin ne va pas devenir Macbeth. Mais l’acteur peut jouer l’un ou l’autre. Evidemment, sa réalité au-delà des rôles est son nom de ville.

Il importe donc, si vous souhaitez vivre une autre vie, d’agir comme le nouveau personnage que vous voulez incarner. Et attention: ce n’est en aucun cas une invite à l’action qui supplanterait la réflexion.

Je ne vous en dis pas plus : méditez afin de percevoir le sens de ce texte au-delà du mental.

La paix soit en vous et à bientôt.

 

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Concentration

Croyez-vous que vous avez prise sur l’avenir, ou pensez-vous qu’il est tout tracé et que vous seriez comme le passager d’une embarcation sans rames ni gouvernail, emportée au gré du courant, peut-être vers des rapides ou une chute vertigineuse?

Je vous propose donc d’étudier les déroulement d’un match de tennis : croyez-vous que les jeux soient faits d’avance? Observons les joueurs : ils se concentrent sur la balle, et leurs mouvements sont en quelque sorte dictés par le déplacement de celle-ci. Ils jouent le point en jeu à ce moment.

Mais avez-vous vu un joueur arriver à la balle de match et qui cependant perd le match? En fait, il n’est plus dans le présent, il vient d’être saisi par ce que certains appellent « la peur de gagner », qui est la même chose que la peur de perdre. Pourquoi? Parce qu’il a détourné sa concentration du point en jeu pour l’envoyer s’évanouir dans un futur inexistant, où il s’est vu, soit remporter la partie, soit envahir par le doute.

Vous avez déterminé un but? Vous le vivez régulièrement ? Il est déjà réalisé,sauf… sauf si vous le remettez en cause aux mauvais moments, neutralisant l’énergie active du but par l’inertie du doute ou de l’impatience.

Il est donc de la plus grande importance, alors que l’univers va bouger autour de vous, de concentrer toute votre attention sur l’action du moment, puis de bien ancrer la satisfaction que vous apporte le fait d’avoir pu encore franchir une étape vers votre but.

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Vivez votre but

A toutes et à tous, tous mes vœux pour cette année nouvelle, dont les numérologues disent qu’elle est une année 1 ( 2+0+1+6 = 10 = 1 ), année d’un nouveau départ.

Dans l’article  » Pourquoi j’aime Franck Hatem », je vous expliquais qu’il faut créer une différence de potentiel entre votre but et votre situation présente. En pratique, comment faire? Votre inconscient agit selon deux constantes sur lesquelles tout le monde tombe d’accord : rechercher plus de bien-être, fuir le mal-être ( rechercher le plaisir, fuir la douleur ).

Lorsque vous pensez à votre but, vous devez donc impérativement commencer à ressentir qu’il vous apportera plus de bien-être. Ce n’est pas forcément évident: si vous avez bien assimilé que vous créez vos conditions d’existence actuelles, un peu comme un hologramme, il va vous falloir rechercher parmi ces conditions lesquelles constituent votre « zone de confort », qui risquent de ne plus exister lorsque vous créerez les paramètres de votre but. Il faudra souvent vous faire aider pour cela.

En premier lieu, je vous suggère de noter à la manière d’un observateur, c’est-à-dire sans vous rebeller le moins du monde, les remarques que peuvent vous faire « les autres », qui sont le regard extérieur que vous portez sur vous. Ceci vous donnera une idée de la scène de cinéma que vous avez concocté. Voyez ensuite ce que vous pouvez accepter facilement de mettre aux oubliettes, ce qui pose plus de problèmes. Confrontez tous ces éléments avec l’environnement que vous vivrez lorsque vous aurez atteint votre but.

Si vous êtes maintenant prêts, vivez votre but : mais ne commencez pas à chercher un état, ou une émotion. Commencez au contraire par des détails : Comment SUIS-JE habillé ( pas comment serai-je habillé ), que vois-je, qu’entend-je, que fais-je, etc… Très important ce que fais-je, car le créateur en vous est avant tout actif, toujours en mouvement, et qu’il réagira en termes d’action et non pas de possessions. Par exemple, j’ai une nouvelle voiture, que me permet-elle de faire? L’émotion va s’installer d’elle-même; à ce moment, ancrez-la, en fermant très fort le poing ou quelque autre geste qui vous conviendra, et recommencez régulièrement cette pratique.

Votre inconscient vous aidera et vous guidera. Il se peut que vous ayez soudain envie de vous débarrasser de quelque chose, ou à contrario d’acquérir un objet que, jusqu’à présent, vous n’auriez jamais acheté. Ou de faire quelque chose de nouveau… Tout cela sont des indications que vous êtes sur la bonne voie, alors persévérez et surtout pas d’impatience, l’impatience étant comme proclamer que vous ne pouvez réussir.

Une question vous vient? Laissez un commentaire, je vous répondrai.

Encore une fois, merveilleuse année à tous et que la paix soit avec vous.

 

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Publié dans Articles | Laisser un commentaire

Pourquoi j’aime bien Franck HATEM

La plus grande partie des enseignements qui m’ont servis à résoudre certains (gros) problèmes que j’ai rencontrés dans mon existence me viennent du tchan, philosophie chinoise qui porte le nom de Zen au Japon. Comme on peut me classer dans les intuitifs, j’ai reçu et accepté des principes comme : passé, présent et avenir coexistent, seule la conscience se déplace. Il m’incombait ensuite d’intégrer toutes ces données, de les vivre et non pas de les conserver dans un coin de mon intellect, comme quelqu’une(e) qui disposerait d’un livre de cuisine, mais ne réaliserait jamais aucune recette. Toutefois, à une époque où l’on se moquait de l’acuponcture et autres « chinoiseries », je me sentait quelque peu isolé, comme occidental, dans ma démarche. Et puis j’ai découvert Franck Hatem qui permet aux esprits occidentaux de comprendre grâce à un langage plus adapté à nos contrées, la métaphysique, toutes les données véhiculées par les traditions orientales : le Tao, le Yin et le Yan, l’importance du présent, le concept d’illusion, Maya; il va même bien au-delà, permettant aux adeptes des religions d’éclaircir leur vision .

Aujourd’hui, nous sommes à quelques heures du passage à 2017, et chacun va vouloir prendre quelques bonnes résolutions, qui en fait consistent à se fixer des objectifs. Et là, Franck va nous aider , car il nous aura démontré un principe essentiel:

L’ ENERGIE DONT ON VA DISPOSER PROVIENT DU BUT QUE L’ON DETERMINE.

En quoi est-ce essentiel? Eh bien, vous verrez autour de vous, et peut-être vous-même raisonnez-vous ainsi, que nombreux sont ceux qui croient qu’ils détermineront des but quand ils auront de l’argent ( énergie), de l’amour (énergie), plus de courage (énergie),plus de temps (énergie)…. Et j’en passe, et des meilleures…

Connaissez-vous le principe de l’électricité, qui fait tourner vos machines, vos outils, vous procure de la lumière et de la chaleur ? Le courant circule un peu comme l’eau d’une cascade, d’un point appelé phase qui serait comme le sommet de la pente, vers un point appelé neutre, qui est le point bas de la chute. Une chute d’eau pourra faire fonctionner une turbine ou un moulin. Mais si, plutôt que d’aller placer votre moulin sous la chute , vous la placez dans un étang, il ne se passera plus rien. Il faut donc déterminer un but à potentiel plus élevé que notre situation actuelle afin que la turbine de la réalisation fonctionne.

Comment faire en pratique ? Je vous l’expliquerai en vous présentant mes vœux pour la nouvelle année.

En attendant, je vous suggère fortement de visiter le site de Franck HATEM et de visionner ses vidéos sur you tube. Pour cela, il vous suffit de taper Franck Hatem dans votre recherche.

 

A bientôt !                      Que la Paix et L’Amour vous accompagnent !

 

Richard

 

 

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Publié dans Articles | Laisser un commentaire

L’habitude combat l’habitude

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
Publié dans Articles | Marqué avec , , | Laisser un commentaire